édito

Célébrons l’espérance !

Encore une fois, nous ouvrons les portes de nos salles, aux plafonds étoilés, pour écouter la parole des poètes, ressentir les pulsions du monde qui raisonnent toujours sur les scènes des théâtres et nous réunir dans un désir d’intelligence.

Sous ces voûtes étoilées, brille de mille feux l’esprit de liberté. Assoiffés que nous sommes de résistance, nous y venons acclamer l’espérance et combattre les fatalités. Le public chaque année plus nombreux se mobilise pour être au coeur de ces lieux d’échanges, de partages et de confrontation. Cet esprit de mobilisation qui est chaque année plus grand, est un signe de bonne santé démocratique, un refus de s’embourber dans la pesanteur et dans le renoncement.

Ici nous célébrons l’imaginaire et le poète visionnaire !

Nous accueillons cette année avec un immense plaisir : Simenon, Molière, Shakespeare, Courteline, Perrin, Bellier, Tchekhov, Corneille, Bonaventure Gacon, Pasturel, Séfrioui, Jaubertie.
Les écritures d’hier et d’aujourd’hui nous font voyager au plus profond de nous-mêmes. Les histoires sans âge et les réalités transformées nous font rêver, réfléchir et poser un regard nouveau sur notre avenir.

 

Le Festival est aussi une "terre d’accueil" pour les artistes, une terre fertile pour la rencontre entre des citoyens qui brassent ensemble la culture, l’éducation artistique, au travers des résidences tout au long de l’année. C’est une terre d’espérance, où l’invention est au coeur et l’avenir le bienvenu.

L’équipe du Festival milite pour une Culture du partage, une Culture du questionnement. Face à l’obscurantisme nous édifions l’intelligence collective.

L’équipe du Festival, professionnels et bénévoles, croit aux fondations solides que sont l’art et la culture et met son énergie au service de cette belle idée de la "démocratisation culturelle".
Chacun à son poste, de l’administration à la billetterie, en passant par la technique, l’accueil des compagnies et des auteurs, la table du Festival, l’hébergement, le cabaret et l’habillage du Festival, travaille à la réussite de ce rendez-vous d’été.

L’espoir est donc permis puisque voilà 52 ans que notre Festival célèbre l’humain sous les étoiles.

Gilbert Barba,
Directeur Artistique
du Festival des Nuits de l’Enclave

Actualités
© Les Nuits de l'Enclave 2016 - mentions légales - partenaires
NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter !

* mention obligatoire
×