Le projet

L’association Les Nuits de l’Enclave propose un festival de Théâtre qui a lieu chaque année la deuxième quinzaine du mois de juillet dans les communes de Valréas, Visan, Grillon et Richerenches. Sa programmation riche et éclectique allie parfaitement théâtre classique et théâtre contemporain et se clôture chaque année par une soirée « clown ». Des cabarets à l’issue des spectacles offrent un moment de convivialité au public où artistes et spectateurs peuvent se rencontrer.

En plus de ce festival d’été, l’association travaille sur plusieurs axes tout au long de l’année :

 

Il faut le dire et le redire, le Festival depuis 2012 a pris un autre visage, celui de la présence d’artistes tout au long de l’année.

 

Nous disions l’an dernier : « en arrivant en 2012, nous souhaitions faire de ce Festival un lieu artistique incontournable de la Région, un lieu de fabrique de spectacles, un lieu d’accueil d’artistes en résidence tout au long de l’année, un lieu de formation et un lieu fort de l’Éducation Populaire. »

 

2015 et 2016 furent la confirmation de cette réussite !

 

Grâce aux aides publiques nous avons, d’abord créé, puis pérennisé 3 emplois, ce qui nous a permis de poursuivre l’objectif de ce Festival atypique :

Le tissu associatif et scolaire est toujours plus concerné. Les artistes, qui au travers de la pratique d’ateliers croisent la population s’augmentent eux aussi de ces rencontres et souhaitent revenir dans notre festival.

 

De plus en plus d’auteurs et de Compagnie nous sollicitent pour venir en résidence !

 

Le Festival des Nuits de l’Enclave, depuis 5 ans, a commencé à redonner une dynamique culturelle à l’Enclave non seulement au moment du festival, en juillet, par le développement de spectacles de théâtre dans toutes les communes de l’Enclave, mais aussi, en amont, tout au long de l’année, en permettant la venue d’artistes en résidence qui font un travail de fond avec les écoles et le milieu associatif.

Ce que l’expérience montre, c’est que la venue d’artistes en résidence est un moyen sûr de créer une dynamique de qualité, de créer du lien social et de favoriser la pratique et la découverte des arts, chose nécessaire pour permettre l’ouverture d’esprit, pour favoriser la tolérance et le vivre ensemble.

Or, Valréas a un patrimoine très riche qui peut permettre l’accueil de ces artistes et favoriser leur rayonnement culturel.

Cela fait 5 ans que nous travaillons concrètement à remettre l’éducation populaire au coeur de notre action culturelle. Les résultats que nous avons obtenus sont considérables et cela nous encourage, ou plutôt nous oblige à poursuivre ce travail.
Des centaines d’enfants, des personnes dites « empêchées », ont pu croiser le chemin de l’art et s’épanouir au travers d’ateliers organisés par le Festival. L’augmentation du public (21% en 2014, 7,4% en 2015, 11% en 2016, 40% en 2017 Soit 79,4% sur 4 ans) démontre les bienfaits de ces actions.

Nous nous engageons aussi dans une éducation permanente tout au long de la vie. Nos travaux font se croiser les générations. Nous avons au Festival une définition du mot culture que nous empruntons volontiers au philosophe Bernard Stiegler

 

«la culture, c’est ce qui fait que chacun de nous se trouve engagé dans des objets de soins en tout genre, tels qu’en prenant soin de ce (et de ceux) qui nous entoure, nous prenons aussi soin de nous-même.»



Actualités
© Les Nuits de l'Enclave 2016 - mentions légales - partenaires
NEWSLETTER

Inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter !

* mention obligatoire
×