Mohican Dance

Saison 4 – Été 2022

mohican dance

Ou Le téléphone sonnera trois fois
Patrick Ponce & Philippe Car

Valréas

Sam. 23
juillet

Durée : 1h20

Tarifs :
Tarif normal : 20€

Tarif préférentiel : 15€

Distribution :
Création : Patrick Ponce et Philippe Car
Réalisation des décors : René Car

Réfection des décors, des accessoires et de la bande son : Yann Norry
Aide à la mise en scène : Jany Cianferani
Régie : Jean-Yves Pillone
© Elian Bachini

coproduction pour la reprise du service culturel Durance Luberon Verdon Agglomération – Théâtre Jean le Bleu à Manosque et le Théâtre Joliette à Marseille.
L’Agence de Voyages Imaginaires est conventionnée par la DRAC PACA,
la Ville de Marseille et subventionnée par le Conseil Départemental des Bouches du-Rhône et la Région Sud.

En 1979, Patrick Ponce et Philippe Car créent leur duo.
En 1981, ils se lancent sur la fabrication de Mohican dance, ou Le téléphone sonnera trois fois. Une parodie de polar en noir et blanc, inspirée du cinéma américain des années 50, et pétrie de la culture télévisuelle des années 60. Les corps des deux acteurs dessinent le spectacle écrit comme un strip cartoon, où s’enchaînent gags et références au roman noir.
En 2007, Patrick et Philippe s’envolent chacun vers leurs projets, après avoir joué cette pièce plus de 650 fois.

En 2021, pour fêter ses 40 ans, le spectacle est recréé, pour le bonheur des spectateurs qui l’ont vu et pour ceux qui vont le découvrir.

En noir et blanc, dans une ambiance fumeuse et enfumée, enquête de privé, crimes en cascade, suspects se bousculant au portillon ; toute la machine policière des années 50 revue et corrigée sous l’objectif à peine déformant du rire.
Philip Marlowe s’en retourne dans sa tombe.

Photos

© Fabienne Rappeneau

bande-annonce

presse

Alors, ça pétille d’intelligence, ça pète d’énergie, ça claque comme un coup de feu, ça explose d’action et ça emmène, à toute berzingue, le spectateur sur les rives du délire zygomatique ! Et sans jamais recourir au quart de la moitié du commencement de l’ombre d’une vulgarité !
Vincent Cambier (Les Trois Coups)

40 ans après sa création, en 1982, « Mohican dance » met le théâtre au profit d’un hommage aux films noirs d’après-guerre. (…) Un véritable hommage au 7e art hollywoodien d’après-guerre, embobiné autour du détective Félix Martow.  
Philippe Amsellem (La Marseillaise)